Greek Poet ILIAS FOUKIS

Greek Poet      ILIAS   FOUKIS
Poetry is the voice of the Gods

Monday, September 19, 2011

LE PAUVRE AU TRIBUNAL ILIAS FUKIS

LE PAUVRE AU TRIBUNAL
  


Les observateurs prévoient 
qu’une fois au moins dans ma vie
j’aurai avec moi le Droit.


Quel visage aura-t-il mon Droit ? 
Quel âge aura-t-il ? 
Son portefeuille… sera-t-il vide ou plein ? 


Je suis certain 
que les mots pour me protéger
seront des emprunts aux langues disparues
car pour l’instant
il n’existe aucun vocabulaire intelligible
pour ma protection. 


Aussi comme vous le voyez 
mon droit sera très ancien


Les scientifiques le rencontrant tel un cadavre 
sur le chemin de leur ascension professionnelle
à sa vue seront terrifiés.


Ils ne peuvent apercevoir que le crâne 
rempli des inscriptions de la vie perdue
où il est dit clairement sans illusions
qu’en même temps que les hommes le Soleil a échoué
à briller de cette lumière 
qu’il ne valait pas la peine d’accorder aux mortels…
ce Chaos Ancien de grandes représentations
dont on se demande quelle sagesse de dieux tangibles
elles offriraient aux formes du Monde.  



Les autres parties
thorax… articulation… vertèbres
depuis qu’elles ont appris la terrible nouvelle
que les Dieux du Droit ne furent jamais tangibles
désespérées de la vanité du Monde
elles ont maintenu en activité 
le corps de l’Enfer… dans les gouffres.


En ce qui concerne les attentes…
les Rêves…
les Sensibilités…
et d’autres vertus grecques
il est probable…
qu’une errance désespérante et solitaire
les ait menées pari nous.


Mais les avocats se soucient peu 
des Vertus grecques
et des Vérités de l’Âme…
Eux veulent des témoignages matériels…
concrets…
     tangibles…
tandis que moi cette fois encore
je parais très pauvre…
bien que mon Droit 
diraient les avocats…
…soit Éternel.



                                            Traduction   par

                                      MICHAEL   VOLKOVITCH


2 comments:

  1. Giuseppe Cannizzaro --- Es el alimento del alma...

    ReplyDelete
  2. Giuseppe Cannizzaro --- Prego.Grande Ilias Omero

    ReplyDelete