Greek Poet ILIAS FOUKIS

Greek Poet      ILIAS   FOUKIS
Poetry is the voice of the Gods

ILIAS FUKIS Sept poemes en Francais . Traduit par Michael Volkovitch

Chers lecteurs .. Si quelqu'un est intéressé par mes poèmes publiés dans les magazines, les journaux, sur le site, ou maison d'édition s'il vous plaît communiquer par Email ilias.bad.foukis0 @ gmail.com ou par téléphone au 0030 6985 622 661


Ô mon âme ... Ne rêvez pas de la vie immortelle, mais draine la région du possible.



                                                                        PINDARE




                                             Traducteur Francais

                               MICHAEL  VOLCOVICH


JEUNE GREC SOLITAIRE


Si c’est la Volonté
du Dieu de la Terre
sans que j’aie besoin d’inclure l’éloge à  Zeus
moi aujourd’hui…
je marcherai toute la journée sur la Terre.
Et surtout
dès que je verrai ma distance de sécurité
vis-à-vis de la mort…
loué soit Apollon
je ne serai pas gêné
par le démon de l’Autodestruction.


Si ce n’est pas la Volonté
du Dieu du Ciel
dans mes rêves
qui assiègent l’essence de l’Existence
comme l’est Sisyphe
par le cauchemar du travail en vain
on ne fera pas cadeau d’un seul mètre de ciel…
et vous savez où finiront
les Rêves d’un Monde meilleur
et d’une Grèce Belle et Bonne ?
Inaperçus ils seront peu à peu
mangés par la rouille
sous la poussière de l’oubli.


Si c’est la Volonté
du Dieu de la Mer
mes propres Fantômes sont armés
d’un poids sur la conscience et d’un pardon
ils auront l’occasion rare
de laver les péchés vivants de Troie
qui sont devenus l’Olympe le plus dangereux
avec leur désir cynique
d’être une Grèce éternelle face au Monde.


Si ce n’est pas la Volonté
du Dieu du Feu
moi qui connais mieux le lien fatal
entre Grèce et Incendies
je perdrai
l’ultime occasion
de faire la charité
et les Villes continueront
de brûler tranquillement.


Et même… si ce n’est pas la Volonté
du Dieu de l’Amour
après cette rééducation terrifiante
qu’ont subie les sentiments humains
je ne serai plus aimé de personne.


Mais le pire c’est que cette tragédie
ne s’en tiendra pas là…
Ce Dieu de l’Amour
L’Olympe lui a fait une grande publicité…
Un peu plus qu’aux Idoles habituelles
et différemment
pillard de tous les désirs
et avec toutes les chances d’éternité.


Tous les voyageurs qui s’en vont
témoigneront qu’en tous lieux
ils n’ont pas vu le moindre amour imaginaire
qui aurait suffi à convaincre
le monde si facile à tromper
qu’il méritait le Sommet.


Peu d’humains s’aimaient en ce Monde.

Et ce peu-là
s’aimaient autant que le permettait la pensée
qu’on ne peut jamais monter jusqu’au Grand Ciel
car là-haut… s’est déroulée vraiment
une Histoire humaine
mais telle que seuls l’ont vécue les Dieux…


Et pour nous en tenir à cette vie qui dure
plus ou moins autant qu’une Saison
nous de toutes façons mon cher Apollon
nous n’avions aucun dilemme…
et aucun mystère…
car nous n’avons manifesté aucun désir
d’être des Dieux.

La problème était tout simple…
Nous étions indésirables
Sur cette Terre…

Totalement paralysés sans aucun chemin droit
nous avons circulé en ce monde
sans que nous remarque personne…


Sans doute nous faudra-t-il s’organiser
nous les Grands Anonymes
pour mettre fin à cette folie
avec ses faux Héros
de ceux qu’avec leur propre misère
seuls les Dieux savent créer…


Comme si cela ne suffisait pas
que Troie martyrise la Grèce
l’Olympe aussi de son côté
a commis un crime
abrutissant le cerveau du Monde
à force de jeter dans les têtes creuses
la passion bestiale
d’être Dieu.

De ces Dieux qui de haut
contrôleront tout
et plus terrible encore
nous que la Volonté unie au Destin
voulaient que nous soyons en bas…
nous qui avons parcouru la Terre en tous sens
pour les Grands Changements dans le Monde
nous serions de tous côtés calomniés
aucune protestation ne serait entendue…


Voilà pourquoi je le crains
nous qui ne marchons que sur la Terre
nous resterons totalement sans histoire.

LE PAUVRE AU TRIBUNAL
  


Les observateurs prévoient 
qu’une fois au moins dans ma vie
j’aurai avec moi le Droit.


Quel visage aura-t-il mon Droit ? 
Quel âge aura-t-il ? 
Son portefeuille… sera-t-il vide ou plein ? 


Je suis certain 
que les mots pour me protéger
seront des emprunts aux langues disparues
car pour l’instant
il n’existe aucun vocabulaire intelligible
pour ma protection. 


Aussi comme vous le voyez 
mon droit sera très ancien


Les scientifiques le rencontrant tel un cadavre 
sur le chemin de leur ascension professionnelle
à sa vue seront terrifiés.


Ils ne peuvent apercevoir que le crâne 
rempli des inscriptions de la vie perdue
où il est dit clairement sans illusions
qu’en même temps que les hommes le Soleil a échoué
à briller de cette lumière 
qu’il ne valait pas la peine d’accorder aux mortels…
ce Chaos Ancien de grandes représentations
dont on se demande quelle sagesse de dieux tangibles
elles offriraient aux formes du Monde.  



Les autres parties
thorax… articulation… vertèbres
depuis qu’elles ont appris la terrible nouvelle
que les Dieux du Droit ne furent jamais tangibles
désespérées de la vanité du Monde
elles ont maintenu en activité 
le corps de l’Enfer… dans les gouffres.


En ce qui concerne les attentes…
les Rêves…
les Sensibilités…
et d’autres vertus grecques
il est probable…
qu’une errance désespérante et solitaire
les ait menées pari nous.


Mais les avocats se soucient peu 
des Vertus grecques
et des Vérités de l’Âme…
Eux veulent des témoignages matériels…
concrets…
     tangibles…
tandis que moi cette fois encore
je parais très pauvre…
bien que mon Droit 
diraient les avocats…
…soit Éternel.







LA BEAUTÉ


Dès l’instant qu’Aphrodite

eut conquis le quatrième Ciel
les plus hauts cercles de la Société
décidèrent qu’on pouvait désormais
la déclarer Femme Célèbre.


Le grand moment était donc venu

pour la Publicité
de coller son corps sur le fond de la Toute-Puissance
ou que soient piétinées violemment les passions de la Nature
afin que celle-ci
aille conquérir jusqu’au Neuvième Ciel.


Ou simplement pour contribuer

que le mouvement tournant du Soleil d’Est en Ouest
s’accomplisse non seulement
 sans aucune intervention de la nuit
mais dans ce laps de temps
dont raffolent les Géants de la finance.


Et même sans retourner à son Époux

Aphrodite remarqua
que les mers commençaient d’ensevelir le bleu dans la terre
et que sur la couronne de lauriers de la lauréate
tombaient les premières poussières
tandis que l’île de Chypre
s’emplissait de journalistes, de managers
et des gens les plus vulgaires de ce Monde.


Héphaïstos apprenant tout cela

s’enferma chez lui
se consacrant à la fabrication d’armes
puisque lui aussi allait perdre
sa jolie femme

à présent qu’elle s’affichait aux yeux du Monde.




ROI SALOMON


Les femmes qu’aima le plus

le Roi Salomon
étaient ces femmes
dont il avait imaginé
l’âme pareille au cours des rivières.


Mais aussitôt après

ce chaud désir
le vieux Salomon jugeait froidement
que le cours des rivières menant à la mer
et à ce bleu immense des océans
où s’affaiblissent tous les Temples
et les Péchés de la Terre
il pourrait perdre le contrôle des Femmes.


Alors le Roi Salomon

dans un accès de fureur se souvint qu’il avait le pouvoir
et qu’en cas de danger
il saurait arrêter
ces rivières folles.


Mais ce n’était pas le seul danger…

Dans sa vision des femmes outre les mers et des rivières
il y avait le ciel…
 
Et même ces derniers temps
ses agents secrets l’informaient que les femmes
échangeaient des regards avec les Étoiles
et que… par conséquent
leurs cœurs qu’il avait crus
proches et pleinement soumis
comme les murs des palais
brûlaient dans ces feux lointains.


Et c’est ainsi que le Roi Salomon

se mit à regretter de ne pas avoir
avant de créer son royaume
incorporé toutes les Étoiles
dans le territoire céleste de la Monarchie
et de devoir dans son âge déclinant
étudier en détail l’Astrologie.


Mais le vieux Salomon

avait compris depuis longtemps
que le Ciel et les Mystères du Ciel
ressemblaient aux femmes
qu’il n’avait jamais aimées.


Si les Astrologues du Futur

tirant profit de l’inégalité des mortels
négociaient avec le Ciel
celui-ci les a dès aujourd’hui accusés
de négligences spirituelles énormes
et de stupidité provocante
pour avoir privé les Femmes
de l’amour qui brisait les barrières
avec la force des tentations
pour parvenir à la Terre Promise
comme un oracle divin
avec l’obstination impétueuse des rivières.





LE SOMMET


Dans le froid glacial de l’Antarctique

une seule chose m’a manqué
le Soleil
qui ne se trouvait en abondance
que dans le Désert du Sahara.


Dans la chaleur et la sécheresse du Sahara

une seule chose m’a manqué
l’Oasis
qui ne se trouvait en abondance
que dans les forêts de l’Amazone.


Plongé dans l’Oasis de l’Amazone

une seule chose m’a manqué
le Sommet
qui ne se trouvait en abondance
que dans les monts de l’Himalaya.

Parvenu à présent au sommet de l’Himalaya

je vois que sur ces hauteurs
tu ne peux plus rêver à rien d’autre.

Sur ce Sommet

la sécurité la tranquillité
sont si tangibles si parfaites
que je vais peut-être littéralement
mourir dans la Solitude.


Conclusion

dans la mesure où je veux vivre
une seule solution
la descente.









LE THÉÂTRE TRAGIQUE


Parmi tous les échecs artistiques

indépendants des règles…
et des Muses…
observez le principal…

Conservez vos têtes

que le soupir de la Grèce a enfermées
dans des masques.

Le rôle que vous avez entrepris de jouer

ne blesse personne.

Il se blesse violemment lui-même

par l’irrésistible ambition de la Dialectique
d’envahir l’Homme
d’arrière-pensées
pour interpréter selon ses préférences
tout ce qui arrivera dans l’espace du Monde.


Indépendamment de ce qui se passait

dans vos cervelles soumises
comme les territoires des Empires
la protestation de l’âme
n’était entendue par personne
car la raison…
avait été exclue totalement.


Exclue totalement… et la Grèce est fautive d’avoir cédé

à Dionysos…

des étendues de Terre et d’âme…
pour ses jeux légers et futiles
et les régions Célestes que n’avaient pas touchées
les mains de la Tragédie
ont été appelées sur la scène
pour jouer des petits airs divertissants.


Sur les gradins…

comme si la conscience du Monde était territoriale
ont éclaté des applaudissements
et les Cauchemars que la nuit même trouvait trop dangereux
pour les accueillir dans ses ténèbres
s’aperçurent qu’ils avaient gagné le droit
de marcher sans entraves avec la Félicité
au fil des Jours.


Si parfois par erreur vous avez déplacé

le Héros du masque à la cervelle
à cause de cette authenticité collective
vous recevrez de lourdes blessures artistiques.

Ah, là oui…

vous avez trouvé l’Olympe à mon Heure !

Au moment pile où lui sont allumées

quelques flammes de superstition
et dieu sait par quel long chemin
il fera de nouveau payer la Grèce… !


Et au retour… les chefs d’armée fatigués

se trouvant à la Merci des mers
sans que jamais l’Olympe ne leur tende la main
pour les tirer à Terre
ils maudiront la Tragédie jugée mauvaise et inhumaine.


Spontanément vous êtes donc tombés

sur les sentiments d’en bas de la Terre
qui avertissaient
que le Cauchemar et eux se regarderaient dans les yeux.


Ou pour être plus Humanistes avec le Monde

une sorte de Brume impénétrable
qui désormais bloquera les Visions
comme un drap noir
avec le deuil de Perséphone.


Voilà pourquoi je crains que ne nous fasse du mal

ce semblant d’Humanisme
qui vêtu de Blanc
passera dans Athènes

pour cacher l’Heure de malheur
qui erre paralysée dans le Monde
pour acquérir le droit d’être Histoire.


Par conséquent si vous voulez acteurs

que votre présence provisoire sur Terre
n’inspire pas de malentendus
sur l’Humanité revêtant
les vêtements blancs de l’Humanisme

persuadez-vous plutôt que ce Monde
a un corps trop maigre… et sans aucune beauté
pour un tel vêtement
quand l’Avenir découvrira
l’échec de la Philosophie
et la vanité des choses
au cas où serait troublée la conscience du Monde
par son erreur de s’être avéré si peu de chose
et d’avoir barricadé son large cœur
laissant la Tragédie dehors.


Et maintenant que se dégagent les Horizons Grecs

il se doute que venant d’Orient
déferleront dépassant sournoisement
les Symplégades
les mêmes ténèbres et le même cyclone
qui détruira les Visions du Monde
avec l’hérétique l’éternel mot d’ordre…
« Méfiez-vous de l’Art Mauvais et d’Athènes. »



L’IMMORTALITÉ


Si nous deux

nous nous aimions toute une journée

le lendemain au réveil

nous nous dirions

qu’avec la même énergie

nous pourrions nous aimer toute l’année.


Si nous deux
nous nous aimions toute l’année

tel un large horizon

flotterait devant nous l’idée

qu’à l’inverse de la lumière des yeux

qui pâlit

nous nous aimerions sans cesse plus brillamment

pendant tout le Siècle.


Et si nous deux
nous parvenions à ce miracle

légers naïfs comme toutes les vitesses

nous courrions à la pensée

que nous pourrions nous aimer

pendant tous les Siècles.


Cette pensée pourtant

serait bien lourdet sévèrement punis
les dieux de l'Olympe avec charge suprême
'' Pour donner l'humanité le secret du bonheur''
et sous le poids de son aveugle
peuvent mourir.

22 comments:

  1. MARIA SORIANI --- Superbe Ilias, je partage, bon weekend mon ami!

    ReplyDelete
  2. Selso Andres Bergara --- very good!!!Ilias Foukis

    ReplyDelete
  3. Ioana D. Krebs ---
    Merci pour invitation , sans doute la page vous represente et pour moi c'est une page d'inspiration . a bientot - Ioana

    ReplyDelete
  4. Malika Essaydi --- Merci Ilias pour la traduction - superbes et sages sont vos poèmes - encore merci

    ReplyDelete
  5. Rosa Rios de Lucas --- É por isso que eu temo
    que andam sobre a Terra
    permaneceremos totalmente sem intercorrências....... alternativas?Bjns.

    ReplyDelete
  6. Very nice , Ilias, thanks ....je partage en français......kises.....

    ReplyDelete
  7. Patricia Constanza Abate ---
    A découvrir les poémes Ilias Foukis qui sonnent de vérité en des temps bien troubles.
    Ανακαλύψτε την αλήθεια βυθομέτρησης Ηλίας Foukis Keats στο χρόνο πολλές διαταραχές.

    ReplyDelete
  8. Anna Marroquim --- Elias Foukis,ju jeni një njeri i mahnitshem , një poet i madh!

    ReplyDelete
  9. Maria Walkiria Mata Borges --- very beautiful!

    ReplyDelete
  10. Anja Belgium --- Cher Elias, Merci pour votre compliments ! C'est très amicales. Je suis aussi très heureux avec un ami comme vous ! J'ai déjà vu/lire votre poèmes et il sont très beau et magnifique ! Ou avec une autres expression...incroyable ... ! Je vous souhaite tous bonheur et la prospérité ♥

    ReplyDelete
  11. Lenita Ferreira --- Êpa,o que isto minha gente, a grécia está com tudo.
    Êpa, αυτό που το folks, η Ελλάδα είναι με τα πάντα.

    ReplyDelete
  12. 남전인수 --- you}.Fantastic.Fantastic. Fantastic.

    ReplyDelete
  13. Fisseha Gunet Ayalew --- Dear Elias Foukis thank you, I am glad to meet you, I did enjoy your poet, it is great!!!

    ReplyDelete
  14. Fisseha Gunet Ayalew --- Thank you for sharing my friend your great poet!! with your good philosophy!!

    ReplyDelete
  15. Merci pour cette profondeur et légèreté rivées à la terre . On y sent quand même les ailes d'Icare qui aurait résisté, victorieusement, à ce qu'on le jette à la mer . Il y a le charme de la grâce dans vos poèmes , Ilias et vous ne désespérez pas, malgré tout .

    ReplyDelete
  16. Alain Nemo --- POET , France ---

    Il y a quand-même le charme de la grâce dans vos poèmes . Il y a de l 'Icare qui aurait résisté, victorieusement, à ce qu'on le jette à la mer , parce que vos poèmes , bien que rivés à la terre , défont l'Histoire , pour refaire un chemin à l'Humanité , depuis votre pays : la Grèce , pour qu'elle ne soit plus hantée par un destin .

    ReplyDelete
  17. Anna Marroquim ---BRAZIL --- Ilias Foukis, Bonjour mon cher ami, le poète! Vous êtes plus inspiré. J'ai beaucoup à apprendre de vous revoir, mes poèmes sont trop petits dans le visage de ses mots de la poésie tellement gigantesque! Félicitations!

    ReplyDelete
  18. DARIA PETRE --- Romania ---
    Vous etes formidable ! J'admire votre art depuis deux annees , et elle est toujours fabuleuse

    ReplyDelete